LA SOPHROLOGIE

"La vie est un mystère qu'il faut vivre,

et non un problème à résoudre"

/Gandhi/

Mieux être au quotidien

Phobies, crises d’angoisse

 

Préparation aux événements exceptionnels (examens, concours, prise de parole en public, permis de conduire, entretiens professionnels, …)

 

Troubles de sommeil (problèmes d’endormissement, réveils précoces et nocturnes)

 

Gestion des émotions (stress, colère, …)

 

Mieux gérer les situations difficiles, les changements de vie
Retrouver la confiance en soi, l’estime de soi

Accompagnement des personnes HPI et hypersensibles

Gestion des émotions

 

Vivre sa singularité

 

Mieux gérer son sentiment de solitude

 

 

 

Sophrologie et Entreprise

Changements

 

Performance

 

Travail en équipe

 

Compétitivité

 

Gestion du stress

sophrologue grenoble

Je suis Daria

Sophrologue

         Ma première rencontre avec la sophrologie remonte à une dizaine d’année, quand j’ai cherché activement les réponses à la question : pourquoi j’avais tout pour être heureuse mais je ne l’étais pas. J’avais l’impression de ne rien maîtriser dans ma vie, tout me paraissait être tellement compliqué et difficile. Je n’arrivais pas à me projeter, à savoir ce que je voulais vraiment. Je ne vivais pas ma vie, je la subissais.

          C’est là, où j’ai commencé mon long cycle de découverts de différentes techniques du développement personnel, tels que la PNL (programmation neurolinguistique), l’hypnose, la mémoire cellulaire, la psychologie énergétique, le yoga, même la psychanalyse. A cette époque, j’ai lu également beaucoup de livres sur la psychologie positive, l’intelligence émotionnelle, le lâcher-prise (des auteurs tels que Daniel Goleman, Christophe André, Beata Pawlikowska, Guy Finley et beaucoup d’autres).

Chacune de ces disciplines m’ont apporté des réponses, m’ont permis de comprendre certaines de mes réactions, certains de mes comportements, mais j’ai senti qu’il me manquait toujours quelque chose. Ce quelque chose, je l’ai trouvé dans la sophrologie.

Ce que la Sophrologie nous apporte

Prendre conscience de soi

Être conscient c’est être présent.

Être présent, c’est être physiquement et mentalement à ce qu’on est en train de vivre. Sans penser au passé ni au futur.

La sophrologie nous amène à ce nouveau regard. Plus je serai attentive à ce qui se passe autour de moi et en moi en ce moment, plus je me débarrasserai de toutes les préoccupations mentales. Car notre cerveau n’est pas vraiment multitâche : quand il est concentré sur la respiration, sur la beauté qui nous entoure, ou sur ce que nous sommes en train de vivre, il ne peut plus ressasser, passer les scénarios en boucle, tourner en rond.

“Je décide d’être là. Je décide que mes pensées restent de côté”. C’est moi qui choisis où je veux placer mon attention, ce qui est important pour moi ou pas.

La sophrologie m’amène donc à m’écouter.

En étant conscient de moi-même, je vais pouvoir ressentir mon corps, les sensations et les perceptions qui sont là, mais que j’ignore. C’est seulement quand j’aperçois les choses, je peux les transformer.

Apprendre à écouter sans jugement ni aprioris

La sophrologie s’appuie, entre autre, sur la phénoménologie de Binswanger (un psychiatre et essayiste suisse qui a étudier et analyser les phénomènes, les expériences vécues par ses patients) : observation et accueil des phénomènes tels qu’ils se présentent, sans jugements ni à prioris.

C’est une écoute des phénomènes (sensations, perceptions, sentiments) qui se vivent en nous. Pour écouter, on suspend le jugement, on accueille les choses telles qu’elles sont. C’est comme rencontrer quelqu’un pour la première fois: on le regarde, on l’écoute. Nous ne savons rien de lui, on met de côté toutes nos opinions, nos pensées, nos préjugés. C’est pour cette raison qu’en sophrologie, on répète souvent “comme si c’était pour la première fois”.

Et seulement en mettant de côté tous les conditionnements, des automatismes, des jugements, nous devenons autonomes, libres et responsables. Nous devenons un sujet actif de notre propre vie.

Gérer nos émotions

En construction

Somatiser positivement

Selon Pr Caycedo, le fondateur de la sophrologie, être positif ne signifie pas se convaincre que tout va bien et que le monde est parfait. Etre positif, c’est constater la présence de … Par exemple, un test de grossesse positif n’est pas forcément une annonce d’une bonne nouvelle. C’est juste une confirmation que la femme peut être enceinte 😉

La pratique régulière de la sophrologie favorise le développement de la perception positive du corps. En  effet, nous avons tous tendance à focaliser notre attention sur tout ce qu’on ne sait pas faire, sur tout ce qu’on n’a pas, sur ce qu’on n’a pas réussi, au détriment de tout ce qui est bien en nous: nos valeurs, nos compétences, nos qualités, nos actions.

La pratique de la sophrologie nous permet de revoir cet invisible. Elle permet un changement positif de notre attitude envers nous-mêmes et envers les autres, car toujours selon Pr Caycedo, “toute action positive sur une partie de la conscience, se répercute sur la totalité de l’être.

En sophrologie, tout est fondé sur l’observation. Je me regarde (intérieurement), et c’est ce regard intérieur que je porte sur moi qui changera ce que je suis. Car je suis comme je me vois.

Améliorer nos relations sociales, au travail, en famille

S’affirmer c’est afficher ses positions sans anxiété, faire valoir ses droits mais sans nier ceux d’autrui, gérer les relations et conflits interpersonnels de manière constructive.

La pratique régulière de sophrologie permet à chacun d’optimiser ses capacités est son efficacité au quotidien. Elle permet d’accroître la confiance en soi, et de ce fait aux autres, permettant d’éviter toute forme d’agressivité.

Dépasser nos angoisses

Les crises de panique peuvent se traduire de différente manières : par des palpitations, des sueurs froides ou au contraire – la chaleur, des sensations de vertige, des nausées, des tremblements et bien d’autres symptômes encore.

La plupart des crises d’angoisse se développent à partir d’un épisode traumatisant (accident, choc). Dès lors que des situations similaires apparaissent, les symptômes se réveillent. Il arrive souvent que les crises de panique surviennent même sans aucune raison apparente, “inconsciemment”.

Ces crises d’angoisse peuvent être maîtrisées grâce à des exercices respiratoires et grâce aux techniques spécifiques de la sophrologie ayant pour objectif somatiser positivement, aborder ces crises d’angoisse sereinement, relativiser grâce à la gestion des émotions, les désamorcer. 

Lâcher-prise

Le lâcher-prise n’est pas l’objectif en soi de la sophrologie, mais un effet “secondaire”.

Dans la grosse majorité des cas, le client vient voir le sophrologue pour se relaxer, se détendre. Or, la détente n’est qu’un effet naturel de la prise de conscience de soi. Selon Pr Caycedo, la sophrologie “démarre là où la relaxation s’arrête”

La pratique régulière de la sophrologie nous permet de mettre nos pensées de côté, ce que nous permet de relâcher notre esprit, de relâcher notre contrôle. Or, nous aimons avoir le contrôle: sur notre vie, sur les autres, sur les événements à venir.

Ce besoin du contrôle permanent conduit alors à des pensées parasites, négatives, au stress, à l’épuisement. Car avec le besoin de contrôler absolument tout, nous sommes toujours dans le mental.

Lâcher-prise est d’accepter que les choses ne se passent pas forcément comme prévu. Pour lâcher-prise, pour “sortir” de notre mental, nous devons nous réconcilier avec notre corps: en écoutant ses sensations, ses perceptions, ses ressentis.  

Bien entendu, un être humain ne peut pas arrêter de penser complètement, mais avec la pratique régulière de la sophrologie, il peut choisir sur quoi il veut porter son attention, à quel moment, et sous quel angle il veut aborder le sujet.  

La sophrologie nous apprend donc à optimiser nos capacités et de se fait, à nous adapter aux différentes situations de la vie quotidienne.

Développer nos capacités, nos valeurs

Nous avons tous des valeurs, des qualités et des capacités qui nous sont propres. Mais le rythme de la vie, les obligations de tout genre, l’influence de la société, notre éducation et culture, nous ont coupé de nos valeurs. En nous comparant constamment à nos semblables, en passant en boucle notre passé ou au contraire, on planifiant constamment notre futur, on a l’impression à être déconnecté de nous-mêmes.

Or, les valeurs sont la raison d’être de l’Homme.

Une bonne nouvelle est que ces valeurs sont profondément ancrées en chacun d’entre nous. Grâce aux exercices de la sophrologie on (re)découvre nos valeurs, ce qui nous permet de reprendre le contact avec nous-même, et donc de retrouver le sens de notre vie.

Comment le fait-on? Toujours de la même manière: lors des séances on renforce notre ancrage, on détend le corps grâce aux exercices respiratoires, ensuite grâce aux techniques de visualisation, on se rend plus présent, on devient plus conscient, plus réceptif.

La conquête de nos valeurs est une clé formidable contre le stress ou tout autre événement difficile de la vie.

Très souvent on se rend compte que nos valeurs, inconsciemment, nous ont accompagné toute notre vie, lors de la prise de chaque décision. La sophrologie nous permet donc de nous rendre compte de ce qui est vraiment important pour nous et donc de comprendre nos réactions, nos décisions, notre façon de fonctionner.

En sophrologie caycédienne on dit que  la sophrologie est la (re)conquête des capacités et des valeurs.

"Le moment présent a un avantage sur tous les autres : il nous appartient."

Charles Caleb Colton

"C’est de par leur caractère que les hommes sont ce qu’ils sont, mais c’est de par leurs actions qu’ils sont heureux, ou le contraire."

Aristote

"Nous ne cessons de mettre en regard ce que nous sommes et ce que nous devrions être. Cette habitude de nous mesurer toujours à quelque chose ou à quelqu'un est une des principales causes de nos conflits. Si nous ne nous comparons à personne, nous devenons ce que nous sommes."

Krishnamurti

Me contacter

Vous avez des questions et souhaitez prendre contact avec moi ?

Des interrogations sur la sophrologie ?

14 + 11 =

07 81 70 36 67

Les Sources - Espace Harmonie & Mieux-être

2, rue Chenevière, 38240 Meylan

daria.zachcial@grenoble-sophrologie.fr